Restructuration d'un supermarché en tiers-lieu social et nourricier, Noeux-les-Mines
  • Année
    2022-2024
  • Lieu
    Noeux-les-Mines
  • Client
    Noeux environnement
  • Programme
    tiers lieu social et nourricier (bureaux, espace de formation, activité maraîchère)
  • Type
    conours lauréat
  • Calendrier
    2022
  • Budget
    2 090 000 € HT
  • Surface
    1300 m²
  • Bureau d'études
    Le MA paysage, Symoé, Axoé; Cabinet Ghequière Dierickx, Bollinger & Grohmann

La volonté de la maîtrise d'ouvrage est de faire de cet ancien supermarché, un site démonstrateur de la Transition Écologique et Solidaire, et de l’alimentation durable, un véritable «lieu apprenant» pour les futurs usagers et visiteurs.

La volumétrie d’origine est conservée. Seule une nouvelle intervention est faite pour signifier l’entrée. L’objectif consiste à ne pas chercher à faire semblant, ne pas customiser, mais d’assurer la flexibilité et le confort d’usage d’espaces variés, complémentaires, multifonctions et mutables.

La peau extérieure est conservée, repeinte, de plusieurs couleurs, caractère joyeux, pouvant évoquer les cycles des saisons, déjouant la massivité initiale, pour adoucir le contact avec le paysage, et s’y fondre. Les espaces intérieurs sont organisés autour de puits d’air et de lumière : tels des clairières.

Dans le projet, la cuisine est un pivot du site: à l’entrée, à la croisée des chemins, mais aussi orientée sur la place du village, elle est une extension du lieu de vie !
Une surface complémentaire est proposée pour développer des espaces de formation culinaires baignés de lumière.

L’architecture végétale comme lien intergénérationnel.

Elle permet la création de liens entre les générations tout en apportant des services écosystémiques indispensables à nos sociétés: lutte contre les îlots de chaleur urbains, gestion des eaux pluviales, amélioration de la fertilité des sols, préservation de la biodiversité, création de biomasse, capture du CO2, production d’oxygène, phytoépuration atmosphérique, etc. En outre, l’architecture végétale permet d’obtenir des constructions qui grandiront et se renforceront chaque année en même temps que l’humain.