Quesnoy-sur-Deûle Ghestem, Quesnoy-sur-Deûle
  • Année
    2024
  • Lieu
    Quesnoy-sur-Deûle
  • Client
    Altarea Cogedim
  • Programme
    100 logements
  • Calendrier
    2021-2024
  • Budget
    9.3 M€
  • Surface
    6 795 m²
  • Architecte
    Beal-Blanckaert
  • Collaborateurs
    J-V Deleernsyder, F. Biasco, S. Dessaint, C. Poitevin
  • Bureau d'études
    Ghesquieres Dierickx (économie), Moduo, Gondwana (écologue)
  • Paysagiste
    Frédéric Delesalle Paysagiste
  • Perspectiviste
    Into perspectives

Le programme s’installe sur les bords de Deûle et profite d’une emprise qui permet d’allier paysage et architecture.

Programmation : pour une ville animée
Nous avons intégré des programmes en rez-de-chaussée afin d’activer les espaces publics et les espaces communs partagés. Une crèche est implantée au calme, sur la rue Pasteur, accessible via un petit parvis protecteur, pour la sécurité des enfants et parents.
Un « local des voisins », d’une centaine de mètres carrés, largement ouvert sur la ville, occupe l’angle des rues Pasteur et Koenig. Il est connecté au jardin en coeur d’îlot. De multiples activités sont envisageables. 
Au coeur du jardin, nous avons imaginé un petit « kiosque des voisins », lieu de tous les possibles : rencontres, échanges, jeux, réceptions.
La faille sur la rue Koenig désigne l’adresse de la copropriété. Elle répond aux autres failles du projet qui confèrent à l’ensemble une grande porosité. Les halls s’adressent à la faille, tout comme les locaux vélos, invitant aux déplacements doux. Notons que la faille est libérée de la rampe du parking dont l’entrée discrète s’effectue via une porte cochère en haut de la rue Koenig.

Le paysage constitue notre clé de conception première en réponse aux ambitions fortes exprimées par la ville :

  • Nous préservons avec grands soins l’ensemble du patrimoine arboré : le tilleul centenaire rue Pasteur mais aussi la totalité des arbres en présence : soit 22 sujets répertoriés parmi lesquels des érables sycomores, saule blanc, poirier commun, pin sylvestre, thuya occidental, bouleau verruqueux, houx, frêne commun.
  • Nous préservons à la fois ces arbres et un grand coefficient de pleine terre pour y déployer de nouveaux jardins au bénéfice des qualités d’habiter – ici la création d’un îlot de fraîcheur – et pour la biodiversité. Frédéric Delesalle, paysagiste de l’équipe, a élaboré une palette végétale sensible pour le dessin des nouveaux jardins.