55 logements sur l'ancien site d'Ercat, Lomme (59)
  • Année
    2016
  • Lieu
    Lomme (59)
  • Client
    Logis Métropole
  • Programme
    56 logements sociaux
  • Type
    commande direct
  • Calendrier
    livré 2016
  • Budget
    4 600 000 € HT
  • Surface
    3 960 m² SHON
  • Architecte
    Béal Blanckaert
  • Collaborateurs
    F. Wallyn
  • Photographe
    Julien Lanoo

Le site ERCAT était un centre d’intendance militaire de ravitaillement textile et mobilier ; il a récemment été déconstruit totalement. Laissant une vaste emprise libre au cœur d’une zone urbaine de forte densité, un projet de lotissement a été élaboré.

 

Le plan masse et les gabarits urbains sont le fruit de la combinaison entre :

-La prise en compte de l’ensemble des contraintes normatives (fiche de lot, PLU, prospects, etc…)

-La recherche d’une diversité des épannelages visant à libérer des vues lointaines depuis les logements (en quinconce) et à varier les volumétries de chacun des 4 bâtiments

-Une attention portée à l’orientation solaire de la parcelle afin de favoriser l’ensoleillement du cœur d’ilot et du bâtiment situé au Nord.

-De légers décalages des bâtiments entre eux afin de les rendre tous visibles depuis l’espace public et de casser le linéaire des façades en cœur d’ilot.

-L’implantation des bâtiments n’obéit pas à une logique classique de front à rue. Les bâtiments n’ont pas d’orientation privilégiée, ils sont posés dans un jardin.

 

En plus de la dualité programmatique location / accession sociale à la propriété, des typologies variées sont mises en place en fonction de chaque situation particulière afin d’assurer une mixité propre à l’habité ensemble et à la ville.

La place de la voiture est limitée en réservant les surfaces au sol pour les jardins et les piétons. Afin de rythmer la profondeur de la parcelle, les jardins sont séquencés et différenciés en plusieurs lieux aux usages variés.

 

Le projet architectural tient sa force avant tout dans la mixité programmatique et la richesse des gabarits qu’il propose, volonté aussi bien politique qu’urbaine.

 

Au niveau architectural, les épannelages, les décalages, les mises à distance, les perspectives, les  profondeurs de champs et les échappées visuelles offrent une grande richesse spatiale.

 

A cette variété, est associée une certaine rigueur dans le traitement des façades, équilibre subtil entre homogénéité globale de l’opération et variété des volumes proposés.

L’unité recherchée est rendue possible par :

-Le traitement des jardins,

-Une logique du traitement architectural par façade plutôt que par plot,

-Une gamme de matériaux restreinte, brique sombre et enduit clair,

Un travail élégant de certains détails ciblés (baies et ébrasements, halls, balcons et loggias)